Comment votre choix de chaussettes peut affecter l'environnement

Comment votre choix de chaussettes peut affecter l'environnement

Nous savons tous comment nous pouvons aider directement, même à notre échelle, à protéger l'environnement. Lors de randonnées en montagne ou au parc, nous pouvons garder les ordures dans nos poches jusqu'à ce que nous trouvions un endroit approprié pour les déchets, utiliser les conteneurs pour la collecte séparée, faire don de nos bouchons en plastique pour une bonne cause. Mais savez-vous comment votre choix de produits peut indirectement avoir le même impact ?

Pour nous, il est très important non seulement d'offrir de belles chaussettes confortables, mais aussi de pouvoir contribuer à la protection de l'environnement. C'est pour cette raison que nous avons décidé de vous dire comment la production de chaussettes peut être respectueuse de l'environnement.

 

 

Dans la production des marques que nous vendons,  l'utilisation de matériaux respectueux de l'environnement provenant de fournisseurs européens est notre priorité. En effet, ils répondent aux exigences du certificat OEKO-TEX Standard 100 et aux exigences de REACH (un régulateur de l'Union Européenne créé pour améliorer la santé des personnes et la nature des risques liés à l'utilisation de produits chimiques). Tous les fils utilisés pour les chaussettes sont à la fois doux, confortables et durables dans le temps. 

L'introduction de nouvelles technologies dans les moyens de production contribuent également à réduire les émissions nocives. L'utilisation de machines à tricoter modernes et économes en énergie, ainsi que l'utilisation de la vapeur au lieu du repassage électrique, réduisent considérablement la consommation d'électricité. De plus, depuis début 2019, 100% de l'énergie utilisée dans les usines de production est générée à partir de sources d'énergie renouvelables.

Nous sommes responsables de notre planète ! Nous avons donc décidé de prendre plus de mesures pour protéger notre nature.

La première mesure que nous avons prise pour protéger l'environnement a été d'utiliser des sacs en papier au lieu de sacs en plastique. Chacun de nous sait que les sacs font partie intégrante de notre quotidien et malgré les effets négatifs des sacs plastiques, la plupart des entreprises à travers le monde les utilisent car leur prix est plus bas.

Bien que les premiers matériaux plastiques soient issus de fibres végétales, la plupart des articles produits aujourd'hui ont pour base des combustibles fossiles. Il s'agit généralement de pétrole, mais le gaz naturel peut également être utilisé pour développer ce produit.

Le plastique met beaucoup de temps à se décomposer par rapport aux éléments organiques, cela peut prendre plus de 500 ans. Certains chercheurs pensent que certaines formes de ce matériau ne peuvent jamais se désintégrer complètement, restant sous forme de nanoplastiques, ce qui peut affecter la santé humaine, animale et marine de diverses manières. Jusqu'à 80 % de tous les déchets marins contiennent du plastique. Ce problème nous amène à trouver des déchets sur les plages, sur terre et même dans les eaux orientales.

Par conséquent, nous avons décidé d'arrêter d'utiliser des sacs en plastique en vrac et de passer à des sacs en papier. L'un des principaux avantages des sacs en papier est qu'ils se décomposent beaucoup plus rapidement. Ils sont également 100% recyclables, tandis que les nylons rendent ce processus plus coûteux et émettent des gaz extrêmement toxiques dans et pour l'atmosphère.

Une autre façon de réduire la pollution consiste à réduire les émissions nocives provenant du transport des matériaux et des produits finis. Vous pouvez imaginer combien d'énergie est dépensée pour une paire de chaussettes fabriquées avec du fil d'Argentine, tricotées en Chine, emballées en Tunisie et vendues en France. On pense rarement au chemin parcouru par les produits que l'on utilise, mais bien souvent la réalité est traduite par des milliers de kilomètres de transports inutiles afin d'utiliser une main d'oeuvre moins chère et d'obtenir quelques centimes de moins, ce qui est une idée fixe des managers en général. Au lieu de cela, nous avons choisi de travailler qu'avec des entreprises s'approvisionnant de fils européens et, ainsi, de n'avoir qu'une production à 100% de chaussettes d'usines bulgares. 

Nous croyons que chacun de nous pourrait faire partie du changement et faire de notre planète un meilleur endroit où vivre !

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.