Histoire de chaussettes

Histoire de chaussettes

Les chaussettes existent depuis l'âge de pierre, bien avant que le concept de pantalon ou de t-shirt n'existe. Jusqu'à récemment délaissées, les chaussettes font aujourd'hui partie intégrante de l'habillement et le marché propose une panoplie de modèles originaux, stylés ou encore ludiques.

Mais saviez-vous que les chaussettes n'ont pas toujours été aussi faciles à trouver et qu'elles n'ont longtemps été portées que par la noblesse ?

Les débuts

Remontant à l'âge de pierre, env. 5000 avant JC, les premières "chaussettes" que portaient nos ancêtres n'avaient guère de points communs avec les modèles actuels. D'après les peintures rupestres et les découvertes archéologiques, ces chaussettes rudimentaires étaient faites de peaux d'animaux nouées autour de la cheville.

Nous avançons rapidement vers le 8ème siècle avant JC, lorsque les chaussettes ont été mentionnées pour la première fois par écrit par le poète grec Hésiode. Dans un poème, Hésiode mentionne un type de chaussettes en poils d'animaux feutrés porté sous des sandales.

Plus tard, les Romains enveloppaient leurs jambes dans des lanières de cuir ou de tissu. Vers le IIe siècle après JC, ils ont commencé à coudre des morceaux de tissu et à fabriquer des chaussettes ajustées - les premières à ressembler à ce que nous portons aujourd'hui.

Les premières chaussettes en laine ont été trouvées en Northumbrie (nord de l'Angleterre) et remontent au IIe siècle après JC. Ce sont des tailles pour enfants, en tissu de laine, conçues pour garder les pieds au chaud par temps froid.

C'est aussi à cette époque qu'apparaissent les premières chaussettes tricotées en Égypte. La plus ancienne paire de chaussettes tricotées connue, fabriquée avec une technique spéciale appelée nalebinding, date de 300 à 500 après J.-C. Les chaussettes ont des orteils afin d'être portées avec des sandales.

La chaussette, un luxe

Au Moyen Âge, la longueur du pantalon était allongée et la chaussette se transformait en un tissu épais aux couleurs vives, recouvrant le bas de la jambe. Comme les chaussettes n'avaient pas d'élastique, des jarretières étaient placées sur la partie supérieure pour les empêcher de tomber. Vers l'an 1000, les chaussettes tricotées et tissées étaient devenues un symbole de noblesse dans une grande partie de l'Europe.

Les chaussettes des nobles étaient généralement faites de tissu de qualité supérieure, avec une couture arrière et une coupe. Au XVe siècle, les aristocraties françaises et italiennes sont connues pour leurs fines chaussettes en soie tricotées à la main. Les hommes ont découvert que le tissu en soie extensible présente deux avantages : la facilité de mouvement et la capacité d'affiner les jambes.

En 1589, William Lee, un pasteur anglais, invente la première machine à tricoter les bas. Même après avoir reçu une paire de chaussettes noires du pasteur, la reine Elizabeth I a finalement refusé de lui accorder un brevet pour son invention. Elle se plaignit que sa machine avait fabriqué des chaussettes de laine trop rugueuses pour les chevilles du roi. Mais il est fort probable que la Reine ai été plus préoccupée par les nombreux tricoteurs à main du royaume dont les moyens de subsistance pouvaient être menacés par une telle mécanisation.

Cependant, le roi Henri IV a vu l'opportunité offerte par l'invention de Guillaume et lui a offert un soutien financier. L'inventeur s'installe à Rouen, où il construit une usine d'élevage d'animaux. Après lui, les Français ont répandu le métier à tisser dans toute l'Europe. Les chaussettes pour les gens ordinaires étaient en laine, tandis que pour les nobles, on utilisait de la soie colorée. Après la révolution industrielle, les chaussettes sont devenues plus faciles et moins chères à fabriquer, répandant leur attrait et leur praticité dans toute la société européenne.

Les temps modernes

Au cours des années suivantes, la mode des chaussettes continue d'évoluer, tout comme la longueur des modèles. Au lieu de s'en tenir aux composants principaux, la mode des chaussettes s'élargit et comprend encore plus de couleurs, de décorations ou de rayures. À la fin du XVIIe siècle, le coton est devenu un choix populaire pour de nombreux vêtements et accessoires, y compris les chaussettes.

La révolution suivante dans la production de chaussettes est venue avec l'invention du nylon en 1938. La résistance et l'élasticité des chaussettes fabriquées à partir de mélanges de coton et de nylon ont conduit à une avancée naturelle dans la production. Ce mélange est encore utilisé aujourd'hui. L'élasthanne a ensuite été ajouté à la composition pour apporter une flexibilité supplémentaire aux chaussettes et pour être portées par un plus large éventail d'utilisateurs.

En ce qui concerne les styles, de nos jours, vous pouvez trouver une variété de modèles, des chaussettes colorées, originales et amusantes.

Les chaussettes ne se contentent pas de protéger et de réchauffer nos pieds, elles reflètent le style, l'individualité et les préférences de chaque personne.

Auteure : Nadezhda Georgieva

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.